Etre auteur et acteur de ses ambitions

Aucune augmentation, pas de promotion…  Que faire ?  

Il faut à tout prix savoir ce qui se passe du côté de sa hiérarchie. D’où la nécessité de prendre rendez-vous avec le DRH ou son n+1. Mais attention, on ne débarque pas à l’entretien en râlant et se plaignant. Cela ne servirait à rien. Il est préférable d’arriver avec des idées structurées et un projet à proposer.

C’est l’occasion aussi de rappeler ses compétences et de solliciter éventuellement une formation ou des séances de coaching. Cette démarche, très positive, renseigne votre employeur sur vos motivations et votre envie de changer. On peut également demander un transfert dans un autre service (mobilité interne), une sorte de promotion transversale.

Comment un coach peut-il être une aide ?  

Il va avant tout éveiller la personne à ses envies, la faire travailler sur ce qui lui ferait plaisir. Lui faire comprendre que son emploi n’est pas une finalité en soi. Il va éliminer du vocabulaire des mots tels que “besoins”, “motivation” pour les remplacer par “désirs”, “rêves”. Ainsi, elle va être amenée à imaginer un plan de vie et à mettre en place les moyens pour y parvenir… tout en conservant son emploi, bien entendu !

On rappelle que son travail actuel est un moyen d’atteindre un autre objectif. En l’occurrence, son projet. Le rôle du coach n’est absolument pas de dire de tout plaquer : la fuite n’est pas une solution. Le coach doit toujours garantir la sécurité de la personne et voir avec elle ce qui est possible ou non.

Le coach tient également un rôle important dans la préparation d’un entretien avec le DRH ou son responsable. Ensemble, ils mettront en place un processus de questions à poser, tout en apprenant à gérer son émotivité afin de ne pas décrédibiliser ses propos. Il est nécessaire de la faire sortir de ce sentiment d’échec, c’est pourquoi le coach va déterminer avec elle les différentes interactions qu’elle rencontre dans son entreprise pour les modifier.