LE COURAGE, UNE VERTU A REDECOUVRIR

Après un été ponctué de nouvelles familiales difficiles  (des grand-parents qui vieillissent, enchainent les passages à l’hôpital et perdent tout repère, mon oncle diagnostiqué d’un cancer du poumon, ma fille le pied dans le plâtre….), je me questionnais sur la façon de gérer cette rentrée, reprendre mes coachings auprès des malades, reprendre mon activité associative dans le VENT BLEU avec envie et courage, donner du courage de se battre à ceux qui font face à la vieillesse ou la maladie… Le courage, mot que l’on utilise banalement pour se motiver mais ce mot est bien plus fort….

Le courage, mot que l’on utilise banalement pour se motiver (en fin de conversation ou de SMS) mais ce mot est bien plus fort….Je suis tombée sur ce bel article du Père Philippe Hénaff, curé de la paroisse de Saint-Cloud : LE COURAGE, UNE VERTU A REDECOUVRIR

“Une nouvelle année scolaire commence, une de plus. Nous reprenons nos activités, notre rythme de vie, et nous nous apprêtons à aborder une nouvelle rentrée. Pourtant cette rentrée est particulière puisque chacun est poussé à réfléchir sur les événements survenus dans le train Thalys le vendredi 21 août. Sans le courage d’une infime poignée d’hommes, il aurait eu un carnage.

Je ne reviens pas sur ces faits pour inviter à des cours d’auto-défense, ni pour accabler ceux qui n’ont rien fait, ce qui est facile quand on est dans une situation confortable et en sécurité. Face à la violence, on peut être plongé dans une état de sidération ou de peur qui paralyse. Ces hommes courageux ont su dépasser leurs intérêts propres pour protéger leurs frères, ils sont allés au delà de la préservation de leur vie au point de la risquer pour autrui. Une psychologue appelait ce comportement où des personnes sont capables de transcender leur ego, de dépasser leurs intérêts propre pour autrui, une “éthique humaine”, celle où l’on fait passer l’autre avant soi.

Voilà qui devrait nous parler tant le courage peut sembler nous manquer dans nos journées. A force d’entendre une petite voix murmurer “pense d’abord à toi” nous pouvons sentir nos forces nous abandonner et nous calfeutrer dans l’insignifiance. Chacun peut se questionner sur les domaines où il fait preuve de lâcheté dans son existence en faisant passer sa tranquillité avant les autres. Que ce soit dans notre vie familiale, dans notre vie professionnelle ou dans notre vie spirituelle, qu’est-ce qui domine? La lâcheté ou le courage?

Soyons lucides et reconnaissons qu’il faut être courageux pour favoriser la vie, pour faire le bien, pour tendre la main ou dénoncer une injustice. Encore plus lorsqu’il nous faut affronter le regard des autres. Lorsque nous lisons les paroles fortes du pape François, ne sont-elles pas aussi des appels au courage? Courage de servir, d’aimer, de pardonner, …

Au moment où chacun se prépare pour cette nouvelle rentrée, je prie pour que le courage ne nous fasse pas défaut, et je présente tout spécialement dans ma prière ceux qui acceptent d’assumer une service au sein de la communauté chrétienne, ceux qui répondront cette année à l’appel à se lancer dans la mission. Que le Seigneur les remplisse de sa force. BON COURAGE ! BONNE RENTREE ! “